La maison passive

La maison passive

On appelle maison passive une construction dont la consommation d’énergie est extrêmement basse grâce à l’apport de l’énergie présente naturellement dans l’habitat et dans ses environs. Une maison passive tire plein profit de l’ensoleillement, de la température du sol, mais également de la qualité de l’orientation et des matériaux, et atteint des performances énergétiques remarquables.La BBC ou Maison Basse Consommation, est semblable à la maison passive mais n’en atteint pas les performances. Entre la BBC et la maison passive, il y a une différence de standard qui dépend de l’investissement de départ et aussi des conditions de la construction.



Caractéristiques de la maisson passive

Une maison passive a de fortes contraintes au niveau de son orientation et des conditions de l’environnement naturel qui doivent favoriser les mesures qui économisent de l’énergie.


Par exemple, une maison passive va chercher à avoir une orientation qui optimise l’entrée du soleil dans l’habitat en hiver mais pas en été. Elle va également généralement avoir un espace autour de la maison, tel une ceinture énergétique, afin de climatiser l’air avant qu’il ne pénètre l’intérieur de la maison. Puits canadien ou espace intermédiaire climatisé, il existe de nombreuses possibilités.


La maison passive

Une maison passive peut s’envisager selon deux stratégies :

  • La première consistera à exploiter au maximum les apports d’énergie naturellement disponibles. On peut envisager comme mesure la pose de panneaux solaires, de piles photovoltaïques, de pompes à chaleur et d’éolienne.

  • La deuxième solution consiste à voir la maison passive sous l’angle de l’isolation. Il faut faire en sorte que l’énergie qui entre naturellement dans la maison ne soit pas perdue, même si elle est en faible quantité. La qualité des murs, des sols et des plafonds joue alors un rôle primordial.

Toutes les maisons passives sont en général une adaptation de ces deux techniques. Il faudra néanmoins prendre en compte que la maison passive l’est dans la mesure où les matériaux qui sont utilisés n’ont pas nécessité trop d’énergie lors de leur mise en oeuvre ou leur fabrication. L’utilisation de panneaux solaires photovoltaïques ou d’isolants synthétiques est synonyme de consommation d’énergie puisque ces matériaux ont été produits au prix d’une utilisation massive d’énergie, même si elle n’est pas continue. C’est pourquoi les constructeurs de maisons passives chercheront à utiliser des matériaux naturels, qui existent en très grandes quantités, pour l’isolation.


La particularité des maisons basse consommation

La maison basse consommation (BBC) est, on l’a vu, moins ambitieuse que la maison passive mais elle est aussi plus facilement réalisable dans bon nombre de cas. Elle entre dans les normes du Label Effinergie. A partir du 1er janvier 2013, une nouvelle réglementation viendra réguler la maison basse consommation. En attendant, le label permet de se préparer à cette nouvelle réglementation thermique, très exigeante sur le plan de l’isolation et de l’étanchéité à l’air.


Les BBC et les maisons passives font généralement appel à bon nombre d’éco-matériaux qui sont très appréciés pour le confort qu’ils prodiguent et le respect de la santé des habitants de la maison. Le bois et la pierre sont à l’honneur, ainsi que d’autres matériaux végétaux ou minéraux, tel que des pierres volcaniques connues pour leurs qualités isolantes.


Les maisons passives et les BBC ont des particularités d’aménagement qui sont très intéressantes et qui proviennent des contraintes énergétiques imposées à la maison. Ainsi, dans une demeure ou l’on ne recherche pas l’efficacité énergétique, les fenêtres sont placées en fonction des besoins de lumière et de paysage, sans intégrer l’élément énergétique. Or, une fois que celui-ci entre en lice, la disposition des fenêtres devient une opération beaucoup plus complexe.


Il faut tenir compte du fait que l’on veut de la lumière dans l’ensemble du logement, été comme hiver, mais qu’en même temps, on souhaite que l’ensoleillement soit important en hiver et faible en été (ce qui va contre la logique naturelle). Pour ce faire, les fenêtres sont souvent concentrées sur un seul côté et sur le toit (avec des velux) tandis que les autres faces du bâtiment n’ont pas d’ouverture qui peut perdre de l’énergie et sont parfois partiellement enterrées.




Demandez vos devis Construction de maison gratuits en 1 minute !