Travaux en assainissement

Travaux en assainissement

Lorsque les travaux de raccordement à l’égout ne peuvent pas être réalisés (parce que l’égout n’existe pas dans votre rue ou que votre maison est isolée), vous devez faire installer une fosse septique ou une fosse toutes eaux. La première reçoit les eaux vannes uniquement (toilettes), la seconde reçoit en plus les eaux ménagères (évier). En revanche, si votre maison est desservie par un réseau d’égout, vous avez l’obligation de vous y raccorder.




Système d’assainissement : les caractéristiques


Un assainissement non collectif respecte l’environnement et la salubrité publique. Le coût des travaux est en général de plusieurs milliers d’euros mais le système est garanti 1 an et sa durée de vie est normalement d’une vingtaine d’année, selon le soin apporté à sa réalisation et à son entretien.


Un système d’assainissement efficace comprend une fosse toutes eaux, composée d’une cuve en béton ou en plastique qui accumule les eaux usées, ainsi qu’un épandage. Il est constitué d’un réseau de tuyaux enterrés assurant la dispersion des eaux afin d’en effectuer le traitement par des bactéries contenues dans le sol superficiel.


Ainsi, la fosse septique garantie une bonne élimination de la pollution, à un coût abordable, par la collecte, le prétraitement et le traitement des eaux usées.


La taille de la fosse septique va dépendre de la taille de votre maison. En général, la capacité varie de 3 à 5 m3, mais certaines fosses septiques atteignent les 55m3 !


L’assainissement non collectif…



l’installation et l’entretien de la fosse septique

Lors des travaux d’assainissement, les professionnel vont prendre en compte les caractéristiques du terrain (qualité du sol, perméabilité, épaisseur, possibilité de rejet de l’eau traitée, présence d’eau, niveau de la nappe souterraine, pente, surface, encombrement, existence d’un puits, etc…


Il est recommandé de faire appel à une entreprise de travaux publics spécialisée dans les travaux d’assainissement pour la réalisation d’un système de qualité.


Pour l’entretien, il faudra effectuer diverses opérations. Tous les 6 mois, il faudra vérifier le non-colmatage du bac à graisse. Tous les 4 ans, il faudra retirer le matériau filtrant du préfiltre, de le laver et de procéder à une vidange de la fosse. Cette étape est à faire effectuer par une entreprise spécialisée.


Pour que votre installation dure le plus longtemps possible, il est recommandé de ne pas jeter certaines substances, comme certains liquides corrosifs, les huiles de friture et de vidange, les peintures, les médicaments ou tout objet susceptibles de boucher les canalisations.


Au niveau légal, avant l’installation de votre système d’assainissement, il faudra déposer un dossier technique appelé « demande d’autorisation d’installation de fosse septique » à la mairie, qui le transmettra au Syndicat Intercommunal d’Assainissement Non Collectif. Ce dossier doit être déposé simultanément à la demande de permis de construire.




Demandez vos devis Construction de maison gratuits en 1 minute !