Travaux sur les cloisons intérieures

Travaux sur les cloisons intérieures

Les cloisons intérieures d’une maison sont des constructions non porteuses. Elles ne font pas partie de la structure, et sont donc considérées comme des travaux de second œuvre. Leur rôle est de délimiter les espaces et de déterminer les pièces de la maison. Il existe plusieurs types de cloison, présentant toutes des avantages et des inconvénients.




Travaux sur les cloisons intérieures

Que vous préféreriez privilégier le côté esthétique de la cloison, ses performances acoustiques ou encore l’aspect économique, vous trouverez parmi les solutions proposées ci-dessous, un matériau correspondant à vos exigences.


En général, on privilégie la qualité acoustique des cloisons afin de bénéficier d’un confort de vie important et de conserver l’intimité de chacun des habitants au mieux.



Les différents matériaux pour les cloisons

Les cloisons de plâtre alvéolaire par exemple, proposent une isolation acoustique moyenne mais offrent les meilleurs prix du marché. Elles sont également les plus faciles à poser. Pour de bonne performances acoustiques, on préférera des plaques de plâtre en fibre de cellulose, qui coûtent en moyenne 10 euros de plus au m2.


On peut également choisir de monter des cloisons en brique pour conserver le caractère rustique et authentique de son habitation. Le prix élevé et le temps de séchage important en font des cloisons rarement utilisées. En outre, elles présentent des performances acoustiques très moyennes.


Le béton cellulaire est un matériau offrant quant à lui un excellent rapport qualité prix et une isolation sonore assez bonne. Le prix moyen des cloisons en béton cellulaire est de 25 euros le m2. En revanche, ce matériau n’est pas très esthétique dans sa forme brute, et il est donc nécessaire de le recouvrir de plâtre, ce qui augmente la durée de pose et complexifie légèrement le montage des cloisons.


On peut également monter les cloisons de sa maison en bois. Cela donne un rendu très chaleureux, authentique, et permet de bénéficier des avantages du matériau. En effet, le bois est un très bon isolant et les cloisons sont assez simples à monter. Les cloisons en bois sont en revanche les plus chères du marché !



Les techniques de pose

Quel que soit le type de cloison choisi, il faudra adapter sa technique de pose en fonction du matériau. Ainsi, les cloisons en plâtre, bois ou matériaux alvéolaire seront montées à l’aide d’une ossature métallique ou une ossature en bois.


Les cloisons en briques ou en béton cellulaire seront montées à l’aide d’un mortier. Il existe également des cloisons en pavé de verre, qui permettent de conserver la luminosité dans les pièces, et qui sont facilement mises en place grâce à des panneaux préassemblés.


Bien sûr, toutes les cloisons de la maison ne sont pas obligées d’être constituées de la même façon. Il est tout à fait envisageable de n’avoir qu’une seule cloison en verre, en brique ou en bois, et les autres en plâtre ou en béton.




Demandez vos devis Construction de maison gratuits en 1 minute !