Travaux d’isolation

Travaux d'isolation

L’isolation de la maison permet d’améliorer le confort thermique et acoustique de ses habitants, et également de réduire les consommations énergétiques jusqu’à 60%. Une bonne isolation va en effet permettre de réduire les ponts thermiques. Il faudra donc privilégier les endroits où ils sont les plus importants, c’est-à-dire les combles et la toiture (30%), les murs (25%), les vitres et les fenêtres (10-15%) et les sols (7-10%). On peut également isoler sa maison par l’extérieur, ce qui est plus simple à réaliser.




L’isolation des différentes parties de la maison

L’isolation des combles et de la toiture est la plus rentable mais également la plus simple à réaliser. Il est aisé de comprendre l’importance d’une bonne isolation à ce niveau : l’air chaud qui s’accumule va monter, et s’échapper par le toit si l’isolation est mauvaise. En revanche, si l’isolation a été réalisée correctement et avec précaution, l’air chaud restera dans la maison, s’accumulera et vous aurez des besoins en chauffage bien moindres. C’est la solution qui vous permettra de réaliser le plus d’économie.


Que ce soit pour isoler des combles perdus, des combles habitables ou bien un toit terrasse, l’isolation d’une toiture comprend différentes couches d’isolants, disposés sur le plancher ou sous le plancher (pour les combles), ou par l’extérieur (combles ou toit terrasse).


Comment bien isoler sa maison…


Il existe de nombreux types d’isolants : minéral, naturel, synthétique, ou nouvelle génération.

  • Parmi les isolants minéraux, on retrouvera notamment la laine de verre, la laine de roche, le verre cellulaire ou encore l’argile expansée.

  • Les isolants naturels comprennent le liège, les fibres de bois, les fibres de lin, la laine de mouton, les plumes de canard, les fibres de coco, les panneaux de roseaux, l’ouate de cellulose, la laine de coton ou encore la paille le torchis et la toiture végétalisée.

  • Les isolants synthétiques sont par exemple le polystyrène expansé, extrudé ou le polyuréthane mousse.

  • Parmi les isolants nouvelles générations, on retrouve des matériaux telles que la brique ou le bloc monomur, la pierre ponce, le béton cellulaire, le coffrage isolant, les PIV (panneaux isolants sous vide), les aérogels ou encore les peintures isolantes.


Pour les murs, on préférera le béton cellulaire (mélange de sable, de ciment, de chaux, et de poudre d’aluminium), les briques monomurs (briques en terre cuite avec des alvéoles d’air), ou l’ossature bois. Ainsi, il sera inutile de rajouter une isolation supplémentaire.


Pour les vitrages, c’est le double vitrage qui présente évidemment le plus d’avantage. Il faudra le choisir faiblement émissif, c’est-à-dire à isolation thermique renforcée, afin de garantir à l’habitation de hautes performances.


Tous ces matériaux présentent des avantages et des inconvénients. Selon la configuration des lieux, les possibilités et les performances souhaitées, un professionnel pourra vous conseiller et poser l’isolant le plus adapté.


De plus, le recours à un professionnel vous garantira un travail de qualité et une efficacité optimale. En effet, un isolant, aussi performant soit-il, perd de son efficacité s’il est mal posé.




Demandez vos devis Construction de maison gratuits en 1 minute !