Travaux de menuiserie intérieure

Travaux de menuiserie intérieure

Une fois les cloisons posées, il faut fermer les espaces avec les menuiseries intérieures. Il s’agit des portes et des poignées, ainsi que les plinthes.




Travaux de menuiserie intérieure

Installer les portes et les poignées

Généralement les portes intérieures sont des portes légères. Dans une construction neuve, on installe un bloc porte composé de la porte et de l’huisserie, et disposant d’un emplacement prédécoupé pour les poignées.


Pour installer une porte intérieure, on commence par fixer les montants du chambranle avec les pentures (qui sont des attaches pour les gonds). L’emplacement de la porte doit être pensé soigneusement afin que la porte puisse s’ouvrir et se fermer facilement.


Au sol, il faudra également prévoir un espace de 5 à 8 millimètres. Puis, il faut fixer le haut du cadre en vérifiant la verticalité grâce à un niveau à bulle. Enfin, on fixe l’ouvrant (la porte en elle-même) aux pentures, on met en place les taquets, et on installe l’huisserie.


Pour installer les poignées, il faut placer le carré (c’est la partie qui relie les deux poignées à travers la porte), puis installer les poignées de part et d’autre de la porte, fixer le barillet sur la tranche de de la porte avec des vis. Pour finir, on vissera les plaques de propreté des poignées des deux côtés de la porte.


La pose de plinthes

Les plinthes quant à elle remplissent une fonction esthétique et ont également pour rôle de protéger les murs des meubles. Le système de pose des plinthes se fait en fonction du type de mur.


En effet, on vissera plutôt des plinthes sur des murs maçonnés. Une pose vissée comprend plusieurs étapes. Tout d’abord, il s’agit de percer le mur et d’y placer des chevilles. Ensuite, la plinthe est vissée environ tous les 50 centimètres en enfonçant la tête de vis afin que cette dernière puisse ensuite être facilement dissimulée avec de la pâte à bois.


Sur des carreaux de plâtre, on clouera les plinthes à l’aide de pointes tête d’homme. Pour une pose clouée, on commence par placer les pointes à intervalles régulier. Le clou ne devra pas être disposé trop près des bords de la plinthe. Il pourrait sinon la fendre ou l’endommager. Là encore, on utilisera de la pâte à bois pour cacher la tête du clou.


Sur des cloisons creuses, on utilisera la technique vissée également, mais les vis seront clouées dans les montants avec des vis torsadées.


Enfin, sur des murs au sein desquels passent des tuyaux ou du câblage, on procédera par encollage.


La pose collée est la pose la plus facile. Il suffit de disposer de la colle sur toute la longueur de la plinthe, en prenant soin de bien la répartir de bas en haut pour une bonne fixation. Puis, on applique la plinthe sur le mur en appuyant bien fort. On peut éventuellement faire tenir la plinthe avec un ou deux meubles afin qu’elle reste en place jusqu’au séchage de la colle.



Demandez vos devis Construction de maison gratuits en 1 minute !