Travaux de soubassements

Travaux de soubassements

Les soubassements d’une maison représentent une étape importante dans la construction, faisant parti des travaux de gros œuvre. Ils sont réalisés une fois les fondations coulées. Il existe trois sortes de soubassement différents : le hérisson (le sol du rez de chaussée repose directement sur les fondations), le vide sanitaire (un espace est conservé entre les fondations et le sol du rez-de-chaussée), et le sous-sol (qui constitue un étage supplémentaire, notamment pour un sous-sol total).




Travaux de soubassements

Le soubassement de type hérisson

Pour des soubassements de type hérisson, le sol naturel est décapé et recouvert de pierres compactées puis d’une dalle comportant un treillis métallique. Ensuite, on applique un film plastique pour éviter les remontées d’humidité. Cette étape est essentielle pour assurer l’étanchéité de la maison.


Cette solution de soubassement est la moins chère mais ne convient pas à tous les terrains. En effet, elle ne peut être réalisée que sur un sol plat.


Le vide sanitaire

Le soubassement type vide sanitaire est composé généralement d’au moins deux rangs de parpaings et d’un béton hydrofugé. Au-dessus du vide sanitaire, le plancher du rez-de-chaussée est constitué de poutrelles en béton armé et de hourdis en polystyrène, en plastique ou en ciment. Ils sont surmontés d’une dalle de compression en béton armé d’un treillis soudé. Cette dalle est généralement isolée sur toute sa surface afin d’éviter les remontées d’humidité.


Le vide sanitaire constitue une bonne solution d’étanchéité pour réduire les risques d’inondations. De plus, ce type de soubassement permet de construire une maison sur un terrain en pente, sans avoir à creuser le sol de façon trop profonde.


En revanche, ce type de soubassement a un tarif plus élevé que le hérisson, d’environ 30 euros par m2. De plus, la surface du garage devra être prise en compte en sus, dans la surface au sol.


Le sous-sol

Enfin, le sous-sol constitue un étage supplémentaire conçu sur plans. Il est creusé dans le sol naturel, et permet d’accueillir un garage, un atelier, ou une buanderie. Pour éviter les inondations, il est essentiel de drainer rigoureusement le sol.


La construction d’un sous-sol nécessite la création d’une pente si l’on veut s’en servir de garage. Vous devrez donc en tenir compte lors de l’aménagement de votre jardin.


Le sous-sol est le type de soubassement le plus cher à mettre en œuvre, car il entraîne un surcoût de 160euros/m2 par rapport à un hérisson. En outre, l’augmentation de la hauteur des murs peut modifier sensiblement l’esthétique extérieure de la maison.


On peut tout à fait envisager de combiner deux techniques de soubassement pour une même construction. Ainsi, on pourra avoir une partie en sous-sol et une partie en vide sanitaire ou en hérisson par exemple.




Demandez vos devis Construction de maison gratuits en 1 minute !