Construction d’une véranda

Construction d'une véranda

Si vous souhaitez offrir une nouvelle pièce à votre maison, et profiter d’un petit coin ensoleillé et agréable, vous pouvez faire construire une véranda. Il en existe de toute sorte, dans de nombreux matériaux, et pour tous les budgets. Mais avant de se lancer, il convient de prendre quelques précautions, et notamment au niveau de la réglementation.



La nécessisté d’un permis de construire

Tout d’abord, il faut savoir que si votre projet de véranda est inclus dans la construction de votre maison, il n’y aura pas besoin de permis de construire supplémentaire.


Si ce n’est pas le cas et que votre maison est déjà construite, ou du moins que vous avez déjà obtenu le permis de construire sans y inclure le projet de véranda, vous devrez vérifier quelques éléments. Selon le Plan d’Occupation des Sols et le Coefficient d’Occupation des Sols, il faudra vérifier s’il est possible ou non de réaliser une extension, et de quelle surface.


Ensuite, certaines démarches s’imposent :


  • Si la véranda fait moins de 20 m², vous devrez déposer une déclaration préalable de travaux à la mairie.

  • Si la véranda mesure plus de 20 m², une demande de permis de construire est obligatoire auprès de la mairie ou de la Direction départementale de l’équipement (DDE).

Si la surface de votre maison + la surface de votre véranda excédent 170 m² : il est obligatoire de faire appel à un architecte pour le permis de construire.


Construction d'une véranda

Les matériaux possibles

Sur les sites protégés ou classés, de nombreuses restrictions existent et vous ne pourrez pas toujours avoir le choix des matériaux. Il existe 4 matériaux pour la construction d’une véranda : le bois, l’aluminium, le PVC ou le fer.


Le bois permet de donner un aspect traditionnel et chaleureux à la véranda. C’est un très bon isolant mais il nécessite un entretien régulier afin de garder son aspect initial.


Le PVC est le matériau le meilleur marché. Il est généralement blanc et moyennement esthétique mais peut se décliner dans divers coloris. C’est un bon isolant si l’on choisit un PVC de bonne qualité. Sa longévité n’est pas très importante et il s’abîme avec le temps. Son entretien est aisé et il suffit d’une éponge et d’eau savonneuse.


L’acier (ou fer forgé) est un matériau classique dans la réalisation de véranda. Ils s‘agit d’un matériau prestigieux mais qui ne constitue pas un très bon isolant. Ainsi, il lui faudra des installations supplémentaires, et notamment des vitrages isolants. Son entretien est également facile mais il nécessite un traitement spécial anticorrosion.


En savoir plus sur les types de matériaux pour véranda



Le coût d’une véranda

Pour le budget à réserver à votre véranda, tout dépend également du matériau utilisé, mais également du type de vitrage et de la surface souhaitée.


Le vitrage devra être choisi avec précaution, afin d’assurer l’isolation mais également la sécurité de la véranda.


Pour une véranda en bois d’environ 20m2, il faudra compter entre 20 000 et 25 000 euros. Pour une véranda en PVC, le coût sera d’environ 15 000 euros.


Une véranda en aluminium vous coutera entre 20 000 et 25 000 euros. Enfin, pour une véranda en fer forgé, comptez entre 40 000 et 50 000 euros.




Demandez vos devis Construction de maison gratuits en 1 minute !